Alors pour faire clean, comme une vraie bloggeuse culinaire, je vous
colle direct la recette de ces délicieux petits feuilletés qui sont ce
que j'ai fait de mieux avec de la pâte filo, alors que la recette
n'était même pas sur l'emballage. Non, elle venait, mais est-ce encore
décent que j'en parle, d'un ancien numéro de saaaaaveurs, emprunté à la
bibliothèque et frénétiquement photocopié:

beureksfromage

FEUILLETÉS AU FROMAGE / on dit aussi beureks

Recette turque, faite pour une petite sauterie informelle entre copines de haut
vol dans le cadre enchanteur de l'hôtel de Lamballe, en plein Paris,
demeure de l'ambassadeur, c'est ainsi que c'est présenté dans saveurs,
mazette!

Dans la recette, il disent comment faire la pâte filo,
mais je ne veux pas de crâneuses qui disent "oh super ta recette, moi
j'ai fait la pâte filo, tu devrais essayer, c'est top" parce que moi je
suis pas prête de me lancer dans un tel boulot, alors je censure:

300g de pâte filo
300 g de feta émiettée
300 g de mimolette râpée
1/2 bouquet d'aneth
1/2 bouquet de persil plat

Pour la sauce:
2 œufs
25 cl de lait
125 g de beurre fondu

1- Préparez la farce: mélangez les fromages et les herbes finement ciselées. Mélangez à part tous les ingrédients de la sauce.

2- Préchauffez le four à 180° (th.6). Dans un plat profond beurré, déposez
une feuille de filo et badigeonnez avec la sauce à l'aide d'un pinceau
(ou avec les mains si, comme moi, vous aviez un pinceau, et qu'un jour
vous vous êtres dit "mais qu'est-ce qui pue dans ma cuisine": poubelle
le pinceau. Depuis je pense à des protocoles de nettoyages très au point
pour en racheter un, car c'est bien pratique. Si vous
voulez me confier vos astuces de nettoyage de pinceau, je suis à
l'écoute).
Répétez l'opération en obtenant en tout 6 couches de
pâte, recouvrez de la farce au fromage, et terminez par 6 autres
feuilles de filo badigeonnées de sauce.

3- enfournez 30 minutes, servez tiède ou froid, découpé en parts.

Gros plan sur le boursouflage de la pâte bien badigeonnée

IMG_1187

C'est le top, c'est trop bon, et il y en aura pour la boum parce que si c'est
bon pour la femme de l'ambassadeur, je ne vois pas pourquoi je vous en
priverai. C'est très très bon. je me répète, mais je n'ai pu m'arrêter
d'en manger qu'arrivée à la moitié, et en me forçant à manger une
mandarine pour me dire "fini de te goinfrer". quand monsieur guépard
est rentré, il a mangé l'autre moitié direct, et ça c'est la validation
ultime.

Je gardais cette recette comme un trésor depuis des
lustres dans mon classeur gris, celui des entrées et autres canapés,
lorsque je suis revenue d'un déjeuner de pralines avec ma livraison Demarle, et
donc, enfin, enfin, une SILPAT! J'ai pas pu résister, il
fallais que je l'essaie illico, et comme j'avais tout dans mon frigo,
même les vieilles feuilles filo ouvertes depuis trois semaines, j'ai
foncé, et silpat et saveurs, moi je dis c'est un couple solide, en cette semaine de st Valentin, je tiens à le souligner.

IMG_1184

Vous avez remarqué, à peine la st valentin est passée, plus personne n'en
parle, alors qu'ils nous ont bassiné avec depuis trois semaines. Moi je
dis, l'amour c'est tous les jours, et j'en ai marre des évènements au
rabais: la famille la semaine de Noël, l'amour le 14 février, oh, c'est
TOUS LES JOURS, et je ne parle même pas de la fête des mères. Je crois
que je me tape un coup de sang toute seule comme une grande devant mon
écran, parce que j'en peus plus de la communication et de l'actualité.
Ils m'ont eue.

IMG_1192

Revenons à nos beureks: ce jour-là je n'avais pas de mimolette alors j'ai fait feta/comté, c'est très bon
aussi. Avec la mimolette, j'ai testé trois jours plus tard car nous
recevions en grande pompe un ami gourmet et sa copine, et ils ont
adoré, donc c'est vraiment de la recette en or, facile, inratable, et
trop miam. Pour les herbes, c'est toujours picard qui est là bien
docile dans mon congélateur, et j'ai mis du mélange poisson parce que
je n'avais pas d'aneth, et depuis je suis fan du mélange poisson
ailleurs que sur du poisson puisque je ne mange jamais de poisson. J'y
penserai même pour mes rillettes de thon que je faisais exclusivement à
la ciboulette.

Maintenant que vous avez eu la recette qui tue, je
continue en plus "récit" pour vous narrer une aventure qui m'est
arrivée, toujours pour la préparation du repas avec Rafik, l'ami du
guépard.

L'autre jour, on passe chez Rafik et Mumu, et on les invite à manger, et il me parle du flan aux pruneaux, comme quoi il
adore ça, et moi je dis banco, depuis le temps que j'attends de me
lancer dans la confection d'un flan pâtissier parce que j'adore ça,
mais bon pour deux ça fait beaucoup, eh bien c'est parti.

Je pensais faire mon flan la veille au soir du repas, car dans la recette
marmiton, Delphine (sûrement une fille bien) nous dit que c'est
meilleur de le manger le lendemain de sa préparation, ce que je
confirme, et même je dirai trois jours après, c'est encore meilleur.
(Recette ici, moi je dis avec 6 œufs au lieu de 4, c'est mieux! La crème est plus jaune!)

Mais voilà que ma sieste se transforme en nuit, et je me réveille à
5h00 du matin après 9h00 de sommeil, c'est n'importe quoi! Mince, le
flan! Action: je fais la pâte brisée, je fais bouillir le lait, je bats les œufs avec la farine et le sucre, tout va bien, je
bois une gorgée de café en me prenant pour Mercotte (pâtisserie + dans
la cuisine aux aurores).

C'est là que la réalité me rattrape (tiens, tu vas voir si t'es Mercotte!): je transvase les œufs dans la cocotte dans
laquelle j'ai fait bouillir le lait, et à peine je soulève la cocotte
qu'une anse lâche, je sens le bouzin partir, et sans pouvoir rien faire
tout tombe par terre: un litre et demi de crème pâtissière, il est
6h20, normalement, dans 10 minutes, le réveil sonne, et là grand moment
de solitude débile mentale.

DESSINS_0002

Je bloque 5 minutes comme si ce n'était pas la réalité mais un cauchemar, et obligée de me ressaisir,
je nettoie tout en 15 minutes grâce à mon nouvel achat plein d'à-propos:
un balai espagnol qui éponge bien. C'est un vrai crève-cœur, toute cette
belle couche d'un centimètre et demi de crème jaune pâle sur le sol de ma
cuisine: dans le seau, mais voilà, hasta la vista! Maintenant, vous pouvez
me plaindre, j'accepte toute la commisération du monde.

Donc j'ai racheté des œufs et du lait après le travail, et on a quand même mangé du flan aux pruneaux.

Il en restait une petite part:

flan

mais en vrai, il était entier, beau et bien brillant grâce à un sirop limite caramel que j'ai versé dessus une fois cuit

DESSINS_0001

pas facile à dessiner de mémoire.

DESSINS

Toute la soirée, j'ai flippé qu'une nouvelle poignée ne lâche, alors je 'nai
pas quitté mon tournevis cruciforme, et maintenant tout est rentré dans
l'orde. Comme je suis prof (oui bon, j'avoue!) je peux vous dire que
les vacances ont été les bienvenues, parce que c'est le genre
d'aventure qui donne envie de se reposer bien fort, il y a des signes
qui ne trompent pas sur l'état de fatigue!

Pour la peine, il y en aura sûrement un flan à la boum, car les garçons adorent ça, et moi
j'aime bien cuisiner pour les filles et les garçons. Et oui, je sais, je
parle de la boum en continu, mais c'est que là ça commence à monter, dès ce message
posté, je fais les essais salé, et demain, les essais sucré des
recettes que je n'ai jamais faites, alors je suis à fond!

Bon week-end cheeks, la vie c'est super!

PS: Cathy, Alhya et Patatafrita, je n'oublie pas les récapitulatifs et questionnaires, au contraire, ça devrait arriver bientôt!

PS2:
alors là je viens de vivre une aventure hautement jouissive et
philosophique à la fois: je galérais ma race avec Safari parce que je
n'avais rien comme éditeur de texte: juste "envoyer l'image" et encore,
ça ne marchait JAMAIS et parfois, j'y ai passé plusieurs heures à
envoyer les images de mes messages, et je crois que ça me gavait, et
que ça a sournoisement participé à l'espacement tranquille de mes
messages, et voilà que désœuvrée en salle des profs, un peu fatiguée,
je m'évade dans mon blog, tape distritement sur le PC, et c'est là que
mon directeur entre dans la pièce, que donc je clique vite fait et
poste le message sans y penser, et alors Grand chef me met un
commentaire qui me dit d'aller sur mozilla, et je viens d'éditer mon
message en deux minutes trente, avec photos envoyée sur le champ, et
éditeur de texte complet, et c'est trop le bonheur (jouissance) venu
d'un moment complètrement hors propos (philosophie: votre vrai vous est
plus fort que votre surmoi).

GRAND CHEF JE TE VÉNÈRE ET TU
ME FAIS PASSER LE PLUS BEAU DES WEEK-ENDS! Je comprends maintenant le
choix de ce blaze de "grand chef", qui pourrait paraître prétentieux,
mais qui n'est que légitimité.