DSC03948

Ah que c'est bon d'avoir repris le travail! Finis les questionnements incessants, les "Est-ce que par hasard, je ne serais pas en train de glander?", les "Est-ce que le ménage va se faire tout seul?"... L'appartement peut tranquillement s'empoussiérer, j'ai autre chose à faire que d' y penser!

Non je blague...mais bon je retrouve au moins ce moment magique: le goûter. Finis les petits-déjeuners à 12h00, les déjeuners à 17h00 tapantes, et les collations de 23h30...

tuile

Ce que j'aime dans le travail, c'est la fin de la journée, mais ça se mérite: on ne peut pas improviser une fin de journée sans s'être coltiné la journée de travail qui vient avant.

Quand sais-je que la journée est finie? Ma tête se relève, et les yeux dans le vague, j'ai une pâtisserie qui flotte dans la tête. C'est souvent un millefeuilles, parfois une tarte aux framboises, et très souvent une tranche de jambon cru, mais le jambon cru, ce n'est pas de la pâtisserie.

Et parfois, parfois, je fais ce merveilleux rêve secret que je n'ai jamais réalisé: aller chez le célèbre pâtissier/salon de thé lyonnais Perroudon et commander une énorme tuile aux amandes recouverte d'une belle couche de chocolat teintée de couleurs pastelles: vertes, blanches... roses...Elles sont dans la vitrine...Elles sont belles...

Cet été, ce rêve m'est revenu, et là patatras, je me suis cassé les dents sur la devanture de Perroudon, fermé pendant toutes les vacances. A la rentrée, pas plus de succès, c'est toujours mystérieusement fermé. J'ai alors relevé les manches de mon cartable, et en avant les tuiles au chocolat blanc:

DSC03924

Et là je me rends compte que quand même, j'aurais pu tenter la tuile géante plutôt que de faire plein de petites tuiles classiques! La prochaine fois...

TUILES AUX AMANDES RECOUVERTES DE CHOCOLAT ROSE AU COQUELICOT

Pour environ 15 tuiles, recette extraite d'un ancien numéro de "Cuisine et Vins":
2 blancs d'œufs
80 g de sucre semoule
15g de farine
25g de beurre + 15g pour la cuisson
125g d'amandes effilées

Pour la couche chocolat:
80g de chocolat blanc
2 cuillères à soupe de sirop de coquelicot
3 gouttes de colorant liquide rouge

1- Faites fondre le beurre dans une petite casserole à feu doux. Mettez la farine et le sucre dans un saladier, ajoutez les blancs, le beurre fondu, et mélangez.
Incorporez délicatement les amandes. Couvrez, mettez au réfrigérateur et laissez reposer au moins deux heures.

2- Au bout de ce temps, préchauffez le four th.5-6 (175°). Beurrez une plaque à pâtisserie antiadhésive. Posez-y 6 cuillérées de pâte en les espaçant. Etalez chaque tas avec le dos d'une cuillère pour parvenir à 1mm d'épaisseur. Glissez la plaque au four et laissez cuire 7 à 8 minutes, jusqu'à ce que les tuiles soient légèrement dorées.

3- Dès la sortie du four, soulevez les tuiles, encore molles et élastiques, avec une spatule souple. posez-les aussitôt à cheval sur un rouleau à pâtisserie afin qu'elles prennent une forme courbe. déposez-les ensuite délicatement sur une grille à pâtisserie et laissez refroidir. pendant ce temps, préparez les autres tuiles de la même façon.

Faites fondre le chocolat blanc au bain-marie. Lorsqu'il est bien crémeux, ajoutez le sirop de coquelicot et le colorant rouge, mélangez soigneusement et recouvrez vos tuiles au pinceau, oui, recouvrez-les d'une onctueuse couche rose et brillante, et pétillez du regard: vous êtes une fille!

DSC03921
oh...il en reste...Trop dur...

Figez le chocolat en passant les tuiles au réfrigérateur. A vous le goûter qui tue de gourmandise!

DSC03948

Le chocolat blanc apporte une longueur infinie en bouche... quelle justice de faire durer le plaisir d'une tuile aux amandes...

Je dirais qu'il y a deux secrets pour résussir les tuiles aux amandes:

1- Bien étaler la pâte de façon régulière, en dessinant un bord net car la forme ne change pas à la cuisson, alors à tuile ronde crue, tuile ronde cuite.

DSC03909
Pour moi, ça, c'est bien, ok?

2- Ne pas sortir les tuiles trop tôt du four: il faut que le bord en soit bien doré pour qu'ensuite la tuile durcisse. La tuile trop pâle se plie très bien, mais reste trop molle, et ce n'est pas ce qu'on aime dans une tuile! La tuile molle, on n'en veut pas, allons!

Voici un goûter qui n'a que des bons côtés, et qui vous donne la dose de calories nécessaires pour atteindre votre domicile sans faillir. Bravo la tuile!

Et en bonus, un scan de sirop de coquelicot très années 80...Flash of blood in the night...

siropcoklico

Et pour finir "bis: le retour": tuiles aux amandes et à la framboise confectionnées pour mes copines les pralines lors d'un pique-nique de rentrée au parc de la tête d'Or.

DSC04462
DSC04451

Réalisation: juste avant de former les tuiles, quand votre appareil a bien refroidi plus de deux heures au frigo, vous incorporez deux grosses cuillères à soupe de framboises concassées Picard, et c'est tout ce qui change par rapport à le recette originale.