salut les filles,
orgatruf2

rangez les enfants, cachez les maris, car j'ai une confession intime à vous faire: moi, prude sieste, j'ai ressenti toute la violence d'un orgasme gustatif, et mes papilles s'en remettent à peine.

je sais, c'est trash.

J'ai pour la première fois de ma vie cuisiné une truffe avec succès, ha, je suis bien contente! C'était une truffe de première qualité, une truffe lyonnaise ou presque, qu'un ami a trouvé dans son jardin...paraît qu'il en trouve pas mal...en tout cas ça fait un superbe cadeau, parce qu'il n'aime pas trop ça je crois.

La voilà prise sur le fait!
truffe

Bref! Exit la traditionnelle omelette aux truffes qui m'a déçue une ou deux fois, du style:"attends, je retiens mon souffle, je me mouche, j'inspire fort, mais pourquoi je ne sens pas la truffe alors que j'ai fini mon assiette?", cette fois, j'ai opté pour le risotto. J'avais des os à moelle au congélateur, des échalotes, une recette trouvée sur arts culinaires, et une grosse envie de convaincre monsieur guépard, qui d'ailleurs il n'a opposé aucune résistance.

truffes

La recette est super, les truffes, c'est magnifique, et ce risotto, je l'ai savouré à petites fourchettées, comme un trésor.
Alors la truffe n'est pas un mets de tous les jours, mais l'orgasme gustatif non plus, et j'ai trouvé que ces deux-là faisaient une jolie paire, ce que je m'empresse donc de vous raconter. Ben voilà, c'est fini, ça dure pas des heures non plus!

Il a déjà été relevé dans les blogs que le risotto, c'est bon, mais c'est moche en photo, alors je vous propose cette image un peu boostée:
risotruf

Je l'ai faite après dégustation donc vous n'avez pas la superbe présentation avec lamelle de truffe sur le dessus, j'ai tout mangé!

Nota: pour celles et ceux qui se posent la question de la moëlle, il faut faire dégorger un os pendant deux heures dans l'eau tiède s'il est congelé, ensuite en extraire la moelle (c'est beurk comme action, mais bon, c'est miam ensuite), la couper en petits morceaux et la faire fondre dans le beurre au tout début de la cuisson: vous saisissez ensuite les échalotes et le riz dans cette double graisse animale qui tue!
Nota 2: la crème fouettée de la recette tient toutes ses promesses: même mélangée au risotto chaud, elle garde une texture mousseuse micro-diffusée qui vous enrobe le palais d'une robe de princesse. whouuuu!