salut les cocos,

alors là, ça ne rigole plus du tout! Les plus assidus d'entre vous sont au courant que nous nous réunissons régulièrement entre bloggeuses lyonnaises, on dit "entre pralines" quand on est vraiment très au courant.

Bon c'est génial, c'est gigatop, on s'adore, et on fait plein de trucs, et la vie c'est trop super, et on vous en fait régulièrement le compte-rendu, et j'imagine que derrière vos écrans vous vous dites "quelle bande de pralines à la noix de coco, rien qu'elles crânent, rien qu'elles exposent leur bonheur intersidéral avec chacune leur personnalité de rêve et leurs talents fous, non mais quand est-ce qu'elles vont se taire ces pimbêches ?".

Je comprends!

dessins

Alors attention les yeux, je vous propose aujourd'hui d'entrer dans le cénacle, le gynécée, le saint des saints: avec Ringo churros, nous sommes les organisatrices de la prochaine rencontre de pralines, et nous voulions que nos copains puissent passer et les rencontrer parce que quand même ça les fait jaser depuis le début: "mais c'est qui ces filles? Mais vous vous entendez bien? Mais ça alors!".

Donc, plutôt que d'organiser un repas à table, nous avons préféré une boum avec plein de bons trucs à manger, et voilà-t-y pas que Mitsuko comprend le truc, et fait le premier pas pour se joindre à nous. Acceptée bien sûr, et avec quelle joie! La suite logique, c'est d'avoir demandé au fiston si la boum pouvait se faire chez lui, parce que c'est plus grand, et d'inviter carrément tout bloggeur ou bloggeuse qui bave devant son écran à se joindre à nous, et là il a dit "bien sûr!", alors voilà!

Donc vous avez bien lu, vous êtes tous conviés à venir à la boum des pralines qui aura lieu le samedi 24 février à partir de 19h30, si ça vous chante, si vous passez par Lyon, si vous habitez pas loin ou si vous prenez l'avion pour, nous on a les bras ouverts et pis c'est dit!

Pour vous donner un aperçu de la qualité de notre accueil, je vous rédige un spécial canapé, mais pas le même que celui de décembre: celui-ci, il se mange!

CANAPÉS À LA PURÉE DE CÉLERI, CREVETTES ET ZESTES DE CITRON SUCRÉ

IMG_1180

Cette sublime recette est issue du saveurs de décembre/janvier, et oui une de plus, quelle mine ce Saaaaveurs!

En fait la recette de départ est avec des coquilles st Jacques et sans pâte en dessous (sans l'armature du canapé quoi), et je l'avais faite à ma famille ébahie de reconnaissance pour Noël, car c'est vrai que l'association céleri/CSJ/zeste sucré est top de tip de top, alors comme il me restait de la purée de céleri, et que notre bon ami César organisait une soirée tequila, mon cerveau a cogité dans ma pauvre tête, et a remplacé la CSJ de fête par la crevette de toute l'année.

Ensuite, j'avais une furieuse envie de refaire ce geste magique réappris à l'atelier des pralines: étaler de la pâte, la découper avec un emporte-pièce, et en foncer des moules en flexipan. Va savoir pourquoi je n'y avais pas pensé toute seule, il me semble que c'est pourtant simple, mais bon! Ainsi, en usant d'une flûte à champagne tout ce qu'il y a de classe, et complètement dans l'ambiance "party à suivre", j'ai obtenu 45 petites coupelles à canapés:

fondsdetartele

CANAPÉS EN PÂTE BRISÉE:
mélanger 125g de farine tamisée et 50g de beurre coupé en morceaux jusqu'à obtenir une belle pluie de farine bien enrobée de matière grasse, légère et douce, ajouter du sel, allez, on refait voler un peu tout ça, puis ajoutez un peu d'eau jusqu'à obtenir une belle petite boule de pâte bien souple, et au frigo pendant une demi-heure avant de l'étaler et de sortir votre flûte à champagne pour frénétiquement découper des petits cercles, en foncer le moule en flexipan à tartelettes, celui-la:

flexipan

piquer trois fois par empreinte avec une fourchette, et au four th.6 pendant 10 minutes chaque fournée, enfin, restez près du four, ça crame vite et bien si on s'éloigne un peu. Reserver.

PURÉE DE CÉLERI:
achetez un céleri rave typique de "la bonne soupe à mémé", et dites-vous bien que ce légume est plus moche que vous!
Epluchez-le, coupez-le en morceaux pas trop gros (style bien en 16 morceaux) que vous citronnerez pour en préserver la blancheur, et faites le cuire une vingtaine de minutes à la vapeur, ou dans l'eau salée, ou à l'étouffée, c'est open. Egouttez, et mixez avec 10 cl de crème fraîche et une bonne grosse noisette de beurre, sel et poivre, et vous obtenez une superbe purée toute blanche et délicieuse. Si vous n'en faites que pour les canapés, un quart de céleri suffit largement.

crevettes

CREVETTES:
Décortiquez 20 queues de crevettes grises et crues (car vous ferez bien cramer 5 ou 6 fonds de tartelettes, ce qui vous portera à 40 tartelettes), faites les sauter dans un peu de beurre. Une fois cuites, ajoutez un centimètre de gingembre râpé. Mhh, ça sent bon ça! Sel et poivre of course.

ZESTES DE CITRON:
dans le recette de saveurs, c'est du citron vert, et c'est vrai que c'est délicieux. Bon là comme j'ai fait la version qui se sert toute l'année, c'est citron jaune. Prélevez le zeste d'un demi-citron, coupez-le en lanières fines. Faites chauffer un verre d'eau et trois morceaux de sucre dans une petite casserole, et faites confire les zestes dans ce sirop pendant vingt minutes, à feu doux.

Je précise que selon votre organisation personnelle, vous pouvez faire toutes ces étapes dans l'ordre qui vous chante. Moi j'avais déjà la purée, donc j'ai fait la pâte, ensuite le zeste au sirop, puis j'ai fait cuire les fonds des canapés, puis les crevettes.

MONTAGE:

IMG_1179

une coquille de pâte, une cuillère à café de purée, une demi-crevette (coupée en deux de manière à obtenir une impression de crevette entière, mais non raté, c'est que la moitié! C'est plus simple pour faire de grosses économies, et monter les canapés), et au cœur de la crevette, deux brins de zestes piqués comme les ajoncs dans les dunes du nord...

dessins_0001

C'est dé-li-cieux, et comme l'a très justement analysé la saucisse, on commence en bouche par le citron, puis vient le céleri, et en dernier la crevette, et c'est comme ça à chaque fois! Moi je dis un plat à plusieurs étages gustatifs, c'est parfait pour crâner.

Bon ça c'était un aperçu du salé, et pour le sucré:

halva au caramel de Valérie, revisité "mon enfance, ma joie".

halva

Ma mère nous faisait souvent de la semoule au lait qu'on appelait la floraline même si elle ne la faisait pas avec de la floraline, mais avec la semoule de blé dur fine panzani, qui reste ma madeleine, enfin, une parmi d'autres.

Avec ma sœur, on adorait ça, et on voulait toujours la semoule assez épaisse, et avec des grumeaux! Ma mère avait trouvé le truc pour en faire, et c'était trop le bonheur. Elle parfumait la semoule à la fleur d'oranger, alors en hommage à ces souvenirs que j'adore, j'ai modifié le halva d'origine dont je vous copi-colle ici la recette avec les commentaires avisés de la Valérie:

"Halva au caramel :

250 g de semoule fine ou moyenne (je préfère la semoule moyenne, personnellement, car on sent ainsi légèrement les grains)
200 g de sucre + 50 g de sucre roux
160 g de beurre ou de ghee
80 g de raisins secs (ou autres fruits secs)
75 cl de lait de riz (de vache si vous préférez)
un peu de sel

Il vous faudra trois casseroles : nous nommerons A la plus petite, B la moyenne et C la plus grande.
Dans la casserole A, mettez à chauffer le lait et 50 g de sucre roux, en remuant jusqu'à ce que le sucre fonde.
Parallèlement, faites caraméliser à sec 200 g de sucre dans la casserole B.
Versez le lait chaud sur le caramel obtenu, en vous y prenant en plusieurs fois et en remuant soigneusement et précautionneusement pour éviter les éclaboussures. Ajoutez les fruits secs et faites juste frémir en remuant à l'aide d'une poche, pour faire peu à peu dissoudre les cristaux.
Pendant ce temps, faites bien dorer la semoule dans le ghee ; versez y ensuite le mélange au caramel peu à peu, en ne rajoutant du liquide qu'une fois le tout absorbé. Faites cuire à feu doux, remuez bien pour que cela n'attache pas, couvrez 4 ou 5 minutes pour terminer, et retirez du feu.
Comme je vous l'ai dit, ce halva est particulièrement savoureux lorsqu'il est servi chaud ; le mieux est donc de transvaser le contenu de la casserole dans un plat chemisé de papier sulfurisé, et de le laisser refroidir ; vous pourrez ensuite le couper en gros dés avant de le faire réchauffer à couvert au four dans une chaleur douce."

Mes modifs "souvenirs d'enfance":

• J'ai ajouté une cuillère à café d'arôme de fleur d'oranger
• j'ai enlevé un tiers du beurre pour me rapprocher de l'impression de semoule
• j'ai ajouté un petit verre d'eau à la fin de la cuisson, ce qui était la spécialité de ma mère: ça "ouvre" la saveur, qui ne reste pas fermée sur le goût du lait, et ça offre une délicieuse sensation de fraîcheur. D'ailleurs, ces halva "petits joueurs de la calorie" se dégustent au sortir du frigo, comme un plaisir de fraîcheur pour refroidir la bouche après une bonne gorgée de tequila.

J'ai opté pour les amandes comme fruit sec, mais la prochaine fois j'essaierai avec des abricots secs, ça me fait envie.

Juste pour vous faire flipper, j'ai observé lors du refroidissemnt du halva un phénomène paranormal que je vous ai capté un passage:

IMG_1160
IMG_1164
IMG_1167
IMG_1171
IMG_1173

le papier sulfurisé bouge tout seul! Je me doute du phénomène physique de flux d'air chaud et froid qui est à l'origine de cet étrange phénomène, mais quand même, c'est bizarre d'avoir un truc qui bouge à côté de vous pendant que vous décortiquez des crevettes.

verdict: c'est top, on a tout mangé, la couleur est trop belle, et à faire, c'est bonheur: fouetter le lait au caramel qui mousse, c'est comme un voyage en Inde: ça rappelle le thé au lait dans "Salaam Bombay".

dessins_0002
Bon je pense que vous êtes maintenant convaincus que vous serez bien reçus si vous venez à la boum, alors après, si personne ne se manifeste, vous n'aurez plus d'excuses et devrez supporter en silence les compte-rendus paradisiaques des pralines en folie d'osmose.

J'attends avec ma calculette Texas instruments spécial maths pour multiplier les proportions des recettes en fonction de celles et ceux qui seront tentés par l'aventure!

Salut les mecs, et bonne semaine!