salut les musclés!

Bon, j'espère que tout s'est bien passé pour vous, que votre réveillon de Noël était terrible, et que votre fête du 31 était super cool. Je ne veux pas vous mettre la pression, mais je vous rappelle qu'il paraîtrait que telle est la fête du 31 décembre, telle est votre année, alors si vous vous êtes ennuyé ferme, ou si vous aviez un coup de grisou, pas de bol!
En ce qui me concerne, j'ai bien fait la fête, chez ma collègue Fabounette, avec une bonne partie de mes super copains, et entre autres ringo churros, avec qui on a mis le feu en se prenant pour des dj's internationaux, du style "on habite à New-York, au moins!".

dessins_0001

Super, on a bien dansé, bien ri...et pour ma part j'ai fait la fête aussi à toutes les bouteilles qui passaient histoire de bien rester dans l'euphorie du dj qui enchaîne les tubes: allez zwing, Claude François, et après, 50 cent, ah zwing, c'est le grand écart, etc etc.

à 4h00 du matin, j'ai commencé, toujours dans la joie et la bonne humeur, les "dangerous cocktails" à base de ce qui reste sur les tables, style cointreau/schweppes...Aïe aïe, ne voyant pas le danger venir, je continue de bouger derrière le portable en folie rempli de bon son qui déchire jusqu'à 6h30 du matin, ben dis-donc, mon année, elle va être rock'n roll!

Bref, en plus d'avoir les pieds en compote, la faute à la trépigne et la dance pendant de longues heures, je suis rentrée dans un bel état d'ébriété, avec thriller en bande son pour la fraîcheur de la face de zombie en fin de soirée.

Le lendemain, bingo, j'avais tout gagné

dessins_0002

Une journée au lit à mourir, je n'ai repris du poil de la bête que vers 20h34, et là je remercie la saucisse et son judicieux programme télé: "la blonde et moi", très drôle, qui a un peu accéléré le temps. J'ai enchaîné sur le spectacle de Franck dubosq, et là j'avais vraiment retrouvé la méga patate puisque j'ai pu avaler ça:

dessins

3 mandarines et un bol de spaghetti au beurre! Quel festin! Digne d'un blog culinaire de haute volée.

Donc, amis jeunes, et/ou amis tentés par l'ingestion abusive d'alcool, croyez-moi, c'est bad, et on sait jamais quand ça va frapper le plus sauvagement le lendemain. Vous rigolez, mais vers 13h23, j'ai eu l'impression de faire une near death experience! Ca n'allait pas du tout!
Heureusement plus tard il y avait Daniel Guichard à la télé qui chantait "le gitan", dans une excellente rediffusion d'une vieille émission suisse-romande, et ça c'était réconfortant.

La preuve, ça va beaucoup mieux. En lisant attentivement les blogs, je constate que les fêtes sont maintenant finies. Mais peut-être pas tout à fait! Ce soir, si tout va bien, je reçois Dudule, Lawr et la saucisse (qui devrait incessamment sous peu changer de pseudo) et on va se faire un petit revival du meilleur de Noël, enfin surtout si monoprix se décide enfin à solder son foie gras frais!

Juste pour vous remémorer le principe des invitations Dudle / Lawr / La sieste, un petit compte-rendu de la dernière soirée "my kitchen is open", c'était chez Dudule au début du mois de décembre et franchement pour une fois, on n'a pas abusé!

Dudule a carrément des origines italiennes, et elle a tenu à nous le prouver avec:

à l'apéritif des tartinettes sucrées salées chèvre frais/tomates:

(allez savoir pourquoi canalblog ne veut pas de cette photo? Plus tard peut-être...)

Puis des pâtes au poisson:

DSCF5324

le making-off:

des ingrédients sublimes:

DSCF5304DSCF5305
DSCF5306DSCF5308

Poireau, cabillaud, oignon et ail.

Plus le détail qui tue, la saveur venue du grand nord pour l'occasion

DSCF5313

Une réalisation impeccable:

DSCF5311
DSCF5312
DSCF5314
DSCF5320

et buon appetito!

Nous avons terminé le repas sur un nuage de douceur: le tiramisu en verrine de Dudule, alors là, ça se déguste du regard:

DSCF5289
DSCF5288

Miam! Si vous êtes bien sages, ou si vous le demandez tout simplement, peut-être que Dudule vous donnera la recette, moi bien sûr je l'ai oubliée, bravo!

Au moment de servir le tiramisu, râpez un peu de chocolat noir sur le dessus des verrines, c'est très beau, mais les photos sont toutes floues alors je vous laisse imaginer.

Pour une fois, nous avons gardé l'anonymat, car nous ne sommes pas des bêtes de foire. Bon quand même, ces quelques instantanés de paparazzi vous permettront de bien nous reconnaître je pense:

DSCF5307
DSCF5297
DSCF5298

A très bientôt pour la fin du suspense monoprix,
et en attendant, bon appétit bien sûr!