Ki ki veut du fromage pour réchauffer son petit cœur
oh oui oh oui, qui qui veut des ravioli?

dessinsravioli

Merci Alhya, j'ai cru un moment que j'allais te détester, mais bien sûr que non finalement!

La faute à de mauvais souvenirs de machine à pâte, fixée, rivée à mon plan de travail, me narguant, avec trop de pâte préparée, et donc de l'obligation à mouliner du coude et à trouver de la place pour des kilomètres de lasagne, plutôt qu'à prendre du plaisir. Regard de travers sur la machine à pâte et bazardage en règle des chutes, transpiration: la scène se passait l'été dernier.

La faute aussi à la vie avant le blog: en surfant depuis le lancement du thème du KKVKVK 14 de blog en blog comme si j'étais sur la vague de la cuisine, j'ai vu moult explications en image de comment faire les ravioli, et là j'ai compris mon erreur du passé: je faisais comme ça:

dessinsravioli_0001

10 minutes pour obtenir 6 ravioli, car deux sont passés à la trappe lors de la découpe, rien qu'en temps de pliage, mouais, je comprends que ça ne m'ait pas trop convaincue. De plus, 3 sur 6 s'ouvraient lors de la cuisson, enfin, tout pour rester zen quoi!

Maintenant je fais mes deux bandes de pâte, je pose mes tas de farces sur l'une, je badigeonne toute la deuxième pâte d'eau, plus de détails, et je la retourne sur la première, j'appuie bien de partout entre les tas, et en bien peu de temps, j'ai plein de ravioli.

Bizarrement, j'ai eu envie de faire des ravioli au fromage.

Alors j'ai opté pour le st Nectaire, car ma recette de base est à base de fribourgeois, comme la moitié de la gastronomie suisse, mais voilà, chez Maréchal, il n'y en a plus, ce qui m'a fait regretter de ne pas en avoir acheté des kilos en juillet, quand ils en avaient plein, en pleine canicule. J'en aurais empli mon congélateur, et aujourd'hui, je serais une femme comblée. Seulement j'ai hésité, il faisait chaud, il fallait vraiment aimer planifier et se projeter dans l'avenir, et là j'ai cédé: je n'en ai pas pris. Maintenant, il fait moins dix dehors, et pas de vacherin, mais la vie, ça ne se vit pas que dans la tête, hein ma tête, eh oui, je ne regrette même pas, aïe, ma tête me donne des coups de tête.

saveurs

Cet interlude très "fight club" terminé, poursuivons: la recette est tirée d'un des 5 saveurs que j'ai achetés dans ma vie, et pourtant à partir desquels je fais des recettes toutes les semaines: quel bon investissement. Je suis bien résolue désormais à acheter tous les numéros: il faut que je me raisonne, et que j'accepte de commencer une collec de Saveurs. En fait, il n'y a plus aucun magazine qui me fasse rire, que j'aie envie d'acheter chaque mois dès qu'il sort, alors j'essaie de combler ce vide. Pendant des années, j'ai lu avec délectation 20 ans, qui avait un humour caustique et complètement à l'ancienne, mais ça y est, leur ligne éditoriale est maintenant aussi plate que celle d'un biba, alors je ne peux plus l'acheter. Sauf vraiment au cœur de l'été, et encore. Et ainsi de suite, alors que moi j'adore lire les magazines!

Ce saveurs a un dossier spécial Suisse, quelle bonne idée, donc c'est fromage à gogo. J'avais repéré depuis longtemps les ravioles au fromage gratinées, et le kiki me donne une bonne occasion de les réaliser:

la pâte: 100g de farine pour un œuf, un peu d'huile, végétale pour cette recette parce qu'huile d'olive/saint nectaire, c'est un peu n'importe quoi, sel.

Le secret, c'est comme dit entre amis, de bien pétrir pendant 10 minutes, et d'ailleurs je me rends compte à cet instant que mon commentaire sur sa recette est bidon, j'ai bien pétri la pâte, même si j'ai une machine à pâte! Eh voilà, bravo, ça c'est du commentaire d'avant le gros dodo!

J'ai fait 200 g de pâte, parce que j'avais bien décidé de ne plus me perdre dans l'abondance: je voulais faire pour le kiki et basta, et puis secrètement, j'espérais me réconcilier avec ma machine à pâte.

machineapates_0001

Cette barbare!

Pétrir 10 minutes une petite boule de pâte, c'est sympa, vous pouvez le faire devant la télé, ça fait hyper "anti-stress".

pataravioli_0002

Ouh la belle pâte, quelle mise en scène!

pataravioli2

Dans un cellophane et au frigo

Et avec la machine à pâte, voilà la belle tombée:

ravioli

Pour la farce, sur la recette, c'est simple: du fromage et pis c'est tout. Donc je coupe mon st nectaire en petits bouts que je pose régulièrement sur ma première abaisse, puis je recouvre, je tapote, j'enferme bien mes bouts de fromage, et je coupe avec ma molette à ravioli, et voilà:

ravioli_0003

La suite de la recette est farabuleuse puisqu'il faut ensuite préparer une crème de fromage en faisant fondre le reste de st nectaire dans de la crème fraîche liquide, qu'on aura fait réduire d'1/3, bon moi je rajoute un petit coup de vin blanc pour éviter le total crème/fromage et inclure du fruité.

Ensuite vous en nappez les ravioli cuits dans l'eau bouillante pendant 2/3 minutes, égouttés et mis dans un plat ou une assiette résistante pour un service à l'assiette, et là vous faites gratiner. Mais ce n'est pas tout, comme on est chez Saveurs, la recette n'en finit pas, et il faut aussi faire une crème fouettée, que je décide d'agrémenter de noix broyées. Il faut inclure la crème fouettée à la crème au fromage, bon moi je pose tout ça ensemble sur les ravioli, je glisse le plat juste en-dessous du grill bien chaud, et là les ravioli gonflent et dorent, c'est magnifique:

IMG_0929

Voilà! C'est délicieux, monsieur guépard a mangé tous ceux qui restaient en rentrant du travail, et il m'a fait le compliment de ma vie en sortant du restaurant un peu chic où nous avons célébré pour la millième fois le départ permanent du fiston: "c'était meilleur, tes ravioli". HOHOHO, depuis, je plane tout là-haut, au-dessus du froid!

je suis réconciliée avec ma machine à pâte, merci Alhya, et vivement la prochaine fournée de ravioli, je n'en ferai plus jamais trop, et je les ferai vite et bien, et la vie sera comme un rêve.

PS: vous avez remarqué, JE PRENDS DES PHOTOS! Attention, j'ai enfin découvert qu'il existait une fonction "lumière artificielle" sur mon vieil appareil numérique qui date de 2000, un pionnier: un canon S20! Alors même que je m'étais décidée à en acheter un nouveau! Sacré bon vieux toutou d'appareil, allez, je te love de nouveau!