La scène se passe en général le lundi soir: fiston vient manger à la maison. Parfois, l'autre fiston, la saucisse, vient aussi. Ce sont de grands moments de joie: une petite famille recomposée, on joue à la dinette.

Fiston, c'est Vincent, au départ un ami de monsieur guépard, avec qui je me suis bien entendue aussi. Il est dans le genre provocateur, parce que c'est pas possible une société aussi bête et méchante!

1

Le plus simple serait de le comparer à Dupontel: jamais résigné, tout en étant responsable comme un adulte, et toujours un peu en colère.

Alors comme fiston 1er est parti pour un moment, je lui envoie son petit plateau repas via internet:

Pour l'apéro, les petits canapés aux tomates séchées maison et mozzarella:

1

facile, je les avais déjà dessinés! Ouh, la feignasse! Oui ben, déjà, j'ai pas cherché à tricher: j'ai choisi un pseudo de feignasse que je me dois d'honorer. Et puis, c'est un message tiré de bons souvenirs, vous l'aurez remarqué, et je ne peux pas innover les souvenirs, ...!
J'ai choisi les tomates séchées parce qu'avec Fiston, on s'était longuement posé la question de comment en faire dans notre four, alors maintenant grâce à Débo, on est bien contents!

Pour l'entrée, une bonne soupe. Fiston tient à sa ligne, c'est un sportif du matin.
Fêtons dignement l'arrivée de l'automne avec cette soupe de potiron tirée d'un ancien numéro de saveurs, mais aménagée de manière à coller avec les ingrédients du garde-manger: on obtient une soupe certes moins originale, mais toujours révélatrice du goût subtilement sucré du potiron.

Je vous mets la recette de saveurs en entier, parce qu'elle peut faire envie, sauf que les allumettes au pavot, je trouve ça un peu too much et pas pratique, alors je n'ai jamais eu envie de les faire! Déjà, ça commence bien, je mets la moitié de la recette au panier!

"CRÈME DE POTIRON À L'HUILE DE NOISETTE, ALLUMETTES AU PAVOT

Grâce à la saveur magique de l'huile de noisette (à conserver au frais et à consommer rapidement pour éviter qu'elle ne rancisse), cette soupe de potiron se métamorphose en péché de gourmandise! Quand aux fines allumettes au pavot, elles font office de cerise sur le gâteau!

Préparation : 20 min.
Cuisson: 30 min.
Pour 6 personnes:
1 belle tranche de potiron (1kg env.)
1 grosse pomme de terre farineuse (300g env.)
1 petit pot de crème fraîche épaisse (20cl).
1 pincée de noix de muscade râpée
1 cuillère à soupe d'huile de noisette
1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre
1 grosse poignée de graines de pavot
1 jeune d'œuf
sel, poivre

1- Portez un litre d'eau à ébullition. Epluchez la pomme de terre, coupez-la en dés. A l'aide d'un grand couteau, retirez l'écorce du potion et débarassez-le de ses graines. Coupez la chair en gros cubes.

2- Jetez les cubes de potiron et les dés de pomme de terre dans l'eau. Salez, couvrez, et laissez cuire 20 minutes environ.

3- Lorsque les morceaux de potiron et de pomme de terre s'écrasent facilement, retirez-les et passez-les au presse-purée. Détendez avec l'eau de cuisson afin d'obtenir la consistance désirée. Ajoutez la crème, une pincée de muscade, salez, poivrez et gardez au chaud sur feu doux (c'est à ce moment que pour moi, la soupe est prête).

4- Allumez votre four à th.7 (210°). Déroulez la pâte et badigeonnez-la de jaune d'œuf. Saupoudrez de pavot et découpez de petites allumettes. Disposez celles-ci sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfournez pour 10 minutes environ.

5- Servez la crème de potiron en ajoutant dans les bols au dernier moment un filet d'huile de noisette. Accompagnez des allumettes croustillantes.

Proposez avec cette entrée un champagne Nicolas Feuillatte 1990, cuvée "palmes d'or", à 12°C."

Fouuuh, eh oh saveurs, j'ai compris ton truc: tu rallonges les recettes en faisant des phrases, et même tu utilises le subjonctif, pour bien donner l'impression à ton lectorat qu'il en a pour son argent et son standing! Et puis tu rallonges tes recettes tout court avec cette histoire d'allumettes qui ne me convainquent toujours pas. Quel temps pour recopier la recette! J'ai cru que j'y passais tout mon samedi!
Dorian, j'imagine que ce réquisitoire d'une rare violence contre saveurs ne change rien à ton désespoir...

Je remplace l'huile de noisette par la meilleure huile que j'aie sous la main (en l'occurence, une huile d'olive de chez Carrefour, mais Carrefour Espagne, attention! Rien à voir!), et je propose cette entrée avec un bon vieux pot de beaujolais: eh oui saveurs, on n'a pas toujours un lectorat 4 étoiles!

La magie de cette soupe, c'est sa couleur sublime, qui va si bien avec mes assiettes à soupe vertes et or de chez Manufrance.

54

Allez les verts! Courage, bientôt, vous rattraperez Lyon! Rire sardonique, comme celui de la tranche de cake à la banane.

> Pour ceux qui n'ont rien compris aux phrases précédentes, Manufrance, c'est le nom de la manufacture de St Etienne, qui éditait plein d'objets je pense, et qui a malheureusement certainement fermé puisqu'on n'en entend plus parler. J'informe les lecteurs qui n'habitent pas le 6-9 ou le 4-2 qu'entre Lyon et St Etienne règne une féroce compétition, incarnée à merveille lors des derby de football Lyon/St Etienne. Les arguments de cette bagarre sont en gros les mêmes que pour n'importe quelle bagarre de clochers: les lyonnais sont des crâneurs, ils pètent plus haut que leur cul (quelle vulgarité!). Les stéphanois sont des ploucs, et s'ils avaient le choix, ils seraient lyonnais.

2

Pour la paix des ménages, je réunis ici l'arrogante quenelle en short, fan de Juninho, et Bernard Lavilliers, chantant avec inspiration un chant à la mémoire des mineurs stéphanois, tout en portant un jogging aux couleurs de l'ASSE.

J'adore bien sûr ces assiettes qui sont un cadeau de mon père pour un anniversaire.
Alors le vert, l'or, un liseré blanc crémeux, puis le orange: ça c'est un plaisir d'automne qui remonte le moral!
C'est trop beau, je le peins:

3

J'ai consulté la recette de soupe de potiron de Maïté, mais elle y ajoute des châtaignes et de la truffe. Alors je la ferai un de ces quatre, quand j'aurai gagné au loto! par contre avec la châtaigne, ça fait envie je trouve.

Allez on continue.

Fiston adore le st félicien. J'en profire pour compléter ma collection de fromage vus de près, avec ici un st félicien tranché par le milieu:

8

Quand j'ai vu la recette de la tarte au st félicien chez Audinette, j'ai immédiatement pensé à lui, alors il y a deux semaines, avant qu'il ne parte à la capitale briller sous d'autres feux, j'en ai fait une. C'est trop bon! C'est une tarte magnifique, et servie avec une belle salade de mesclun, relevée d'une sauce vinaigrette bien moutardée comme on l'aime par ici, c'est bonheur dans ton cœur.

6

Soyons clairs, je ne m'embête pas à peser le fromage: c'est tout ou rien: donc je mets le pot de 250 g de ricotta, et le st félicien en entier. Je ne lésine pas sur le parmesan non plus. Mah, que c'est bon!

courgettesricottastfelicien

Le jour où Fiston est venu, j'avais acheté, en lieu et place de la coppa, de la viande des grisons pour aller avec, et moi j'adore! Monsieur guépard n'aime pas ça, ça ressemble trop à un truc fait avec du cochon. Alors je n'en ai pas remis dans la version que je vous ai scannée là. Allez, fiston, tu reviens maintenant, et on mange plein de sosie de cochon mort!

Arrivé à ce moment du repas, on est déjà bien aviné, en plus de l'apéro sponsorisé par heineken que monsieur guépard nous a servi comme s'il était serveur dans un bar. Donc je décide qu'on n'a plus faim.
Mais non! C'était pour vous faire râler! Allez, je sors des crèmes au chocolat du frigo, et ensuite, si j'ai pensé à en acheter, je sors la boîte de bonbons haribo remplie de fraises et bananes tagada. Ca aide à faire passer le digestif!

Et voilà un bon lundi bien rustique, entre hommes, sauf moi, mais je sais m'adapter! C'est concept, un peu trendy certes, mais bon, ça réchauffe.

Fiston, maintenant ça suffit, tu rentres à la maison, et tu fais tes devoirs!

PS: assez parlé des autres, bientôt ça va être moi,moimoimoi, moi, puisque j'ai eu le privilège d'être invitée à répondre aux deux questionnaires qui circulent actuellement sur le net: Miechambo me demande les 5 plats, recettes, aliments, ?, que je voudrais manger si je devais mourir plus tôt que prévu, et Emilie me soumet le questionnaire farfelu. Quelle chance! Je suis toute croustille! Merci les filles! Ensuite, je passerai le relais, donc je vais aller méticuleusement inspecter les sites des bloggers et bloggeuses que j'ai en tête pour vérifier s'ils aiment répondre à des questionnaires, et s'ils n'ont pas encore répondu à ceux-ci. Allez, puisque c'est le week-end, je vous embrasse tous bien fort!