Pour commencer, cela fait trois messages que j'oublie de remercier l'équipe de blog actu: ça y est, je suis référencée, et ça me fait vraiment très plaisir. Bravo pour tout le travail que vous accomplissez!

Pour recoller avec le titre du message, eh oui, mon père est un routard, un éternel étudiant, un jeune homme quoi!
C'est un créatif qui parcourt la planète, la moustache au vent, comme une libellule.

Je vous ai déjà dit qu'il était cuisinier, et que maintenant il mettait au point du matériel de cuisine pour les collectivités et les restaurants. Ne vous attendez pas à ce que je fasse de la pub pour sa boîte, ils ont un budget communication, qu'ils s'en servent! Par contre, je suis toujours très fière des initiatives de mon père qui sont toujours pleines de fantaisie, de bonne humeur, et de générosité.
Ma belle-mère, Odette (salut Odette!), a depuis peu un ordinateur, et elle fait plein de progrès, alors que ce n'était vraiment pas son truc au départ! Elle m'a envoyé l'autre jour un mail avec ces photos que j'adore: le bonhomme et les fleurs que mon père a crées sur les salons avec les instruments qu'il invente.

20

Cela vous rappellera certainement les décorations de buffet des croisières de type Costa, dont Colette a déjà parlé dans un de ses messages. Et pour cause: mon père et Odette partent régulièrement sur les flots avec ladite compagnie, et une fois ils ont fait une croisière gastronomique: malheur! Tout avait l'air à tomber! Et les buffets décorés ont tapé dans l'œil de mon père qui depuis laisse libre cours à sa créativité pour créer des bestioles bien sympathiques qu'il appelle les chikungunya: bon, c'est pas très drôle vu de la Réunion, mais vu d'ici, il a trouvé que ça parlait bien de ses bestioles bizarres.

2122

Et les fleurs, on dirait des pivoines, qui étaient les fleurs préférées de ma maman, alors ça me touche beaucoup.

J'avais cru voir ses bestioles sur un blog, mais je ne les ai pas retrouvées: sachant qu'il est allé régulièrement en Guyane, peut-être y-a-t-il une bloggeuse qui connaît mon père? Oh ben ça, ce serait trop fort!

Et on continue le spécial photo:

satho

vue sur la place Sathonay, de ma fenêtre, en tendant bien les bras. La place est vraiment mignonne tout plein, les joueurs de boule l'investissent toute la semaine et plus particulièrement le dimanche: ils font alors griller des merguez, balancent de la musique de gros beauf à fond les manettes, et crient dans un micro déréglé des trucs style: "LE 22 ET LE 17! LE 22 ET LE 17! JE RRRRÉPÈTE, LE 17 ET LE 22! LE 22 ET LE 17".
Bien sûr, c'est avant tout charmant. Bon attention quand même, il y a eu je crois une fois un soulèvement contre la boule joyeuse pour rendre la place Sathonay aux enfants, mais je ne suis pas au courant des suites de cette affaire.
J'ai bien attendu pour la photo que les marronniers roussissent et que le temps soit au gris, à part ça c'est un petit paradis au cœur de Lyon (pub déguisée).
Toutes les voitures de police, ce n'est pas parce que j'ai braqué une banque juste en bas de chez moi, mais parce qu'il y a le commissariat sur la place, et aussi la mairie, et donc le café de la mairie, haut lieu de terrasse, et antre du cultissime Robert!

Vous êtes toujours dans le spécial photo, ne bougez pas.

Et maintenant, le cake à la confiture de figues. Ben oui, les muffins, c'est bon, alors maintenant, je m'attaque à un autre grand classique: le cake.

confituredefiguebananes

La recette est inspirée du cake à la banane, tirée du "Cuisine" de Marie-Claire (ainsi que les muffins, dont j'ai indiqué la recette page précédente), donc:

Préchauffez le four à 180°. Mélangez dans un récipient 90g de beurre ramolli, 115g de sucre en poudre, 2 œufs, 1 cuillère à café d'extrait de vanille, 250g de farine, 2 cuillères à café de levure, 2 bananes en morceaux et un zeste d'orange râpé. Mixez pour obtenir une pâte aérée.
Versez-la dans un moule rectangulaire légèrement graissé et tapissé de papier sulfurisé. Faites cuire 1 heure au four. pour vérifier la cuisson, piquez avec la lame d'un couteau fin: elle doit ressortir sèche (moi, je fait confiance à mon odorat). Laissez refroidir. Pour servir, découpez le cake en tranches fines que vous pouvez déguster nature, toastées et légèrement beurrées ou nappées de miel.

3
5678
11

Donc je remplace le sucre par 3 cuillères à soupe de confiture, et voilà.
Vous avez vu cette tranche de cake, on dirait un visage de bonhomme de neige qui rirait de manière sardonique!

cake

Je ne peux terminer ce spécial photo sans dessin, alors en exclusivité:

Un dessin tout pourri du moule à cake, qui n'est même pas à moi: une invitée l'a oublié un jour, et je ne suis pas pressée de lui rendre en fait! Hou! la méchante!

41

Et un moment passion, comme ça, au débotté, dans la cuisine:

40

PS: il m'arrive de passer des soirées entières devant les blogs, et maintenant, en prévision, je mange toujours AVANT quelque chose de bien consistant, sinon c'est l'horreur: je veux tout faire, et je passe en deux minutes d'une envie de fraisier à une envie de croquette de poisson! La dernière fois, je me suis fait un bon steak et des pommes de terre à la crème et à la moutarde avant d'allumer l'ordinateur, et ça m'a permis de noter raisonnablement les recettes qui me faisaient envie, plutôt que de baver sur mon clavier et de tout oublier ensuite!

5