Quelle sobriété dans l'intitulé.
Ben oui, inutile de faire des blagues à tout va! Surtout quand on voit ces beaux muffins tout dorés, ça se passe de commentaires.

5

En plus, ils sont bons.

Alors, l'histoire commence un matin: je prépare du café, je fais griller deux tartines, je sors le beurre, la confiture et une banane, et je sens que ça y est: j'en ai marre de manger des tartines le matin. Trois ans que je mangeais des tartines beurrées tous les matins. Déjà, j'ai senti un coup de mou dans mon habitude le jour où j'ai eu envie de confiture. Là, je me suis dit: "la sieste, tu cherches à biaiser, mais tu sens comme une lassitude: c'est la fin d'une histoire!". Et puis ça n'a fait que se confirmer insidieusement, jusqu'à l'évidence.

C'est vers ce moment-là que ma grand-mère m'appelle, bien embêtée, parce qu'elle avait récolté pas mal de figues, mais ne savait qu'en faire: elle me demandait conseil pour éventuellement en congeler en prévision des repas de Noël, dans l'idée d'en faire un tajine ou un dessert. Argh, pas facile. Il faut savoir que je n'aime que la confiture de figues, pas celle faite avec d'autres fruits. Argh. Bon, allez Mamy, on part sur moitié congelées, moitié confiture, ...puisque j'en mange tous les matins.
Je ne suis pas fière de lui faire faire de la confiture si jamais c'est pour ne pas l'apprécier à sa juste valeur. Il y a trois semaines, je vais chez ma mamy, et je récupère les deux pots de confiture de figues qu'elle avait emballés dans un joil sac en papier blanc, avec du papier de soie à l'intérieur. ...Ma mamy, tu es tellement douce.

Je rentre à Lyon, je dors, puis je me lève, et le rituel recommence: tartines, café et banane. Mais même avec la top confiture de mamy, je sens que rien n'y fait: maintenant, j'ai envie de petits gâteaux pour le matin, et pour commencer, je veux faire des muffins. J'en avais fait l'hiver dernier, et c'est vrai que pour le matin c'est pratique: un muffin, une banane, et hop au travail. Donc j'ai voulu utiliser la confiture pour les muffins, car je ne voulais surtout pas la gâcher, CA JAMAIS! Et j'ai pensé à rajouter des noix à la recette, car c'est papy qui les ramasse et qui me les donne chaque année: ça serait mon muffin papymamy.

8

Bon allez je me lance: j'ai peur que la pâte ne colle, que la confiture, ça change par rapport à une préparation classique de fruits frais + sucre, et encore une fois, je ne veux pas la gâcher, alors je ne veux pas rater mes muffins! Bien sûr, je me rends compte en les faisant que je n'ai pas de lait, alors je le remplace par deux petits suisses et un peu d'eau. Et aussi, je n'aime pas le goût de l'huile dans la pâtisserie, alors je la remplace systématiquement par du beurre fondu.

Tous ces changements, oh la la, et pourtant, oh joie! Au final, les muffins sont magnifiques! la maison sent bon la figue et le goûter, ils sont top bons, et ils n'ont même pas collé au moule (faut dire que celui-là, il était beurré de chez beurré!) Quel soulagement! Mamy, on est sauvées, ta confiture est une pure merveille, et en plus je vais m'en régaler sans aucune retenue!

4

La recette, tirée et adaptée du livre "Cuisine" de Marie-Claire:

confituredefiguenoixpetitsuisse

1- Préchauffer le four à 180°. Mélangez dans un récipient deux œufs, 3 cuillérées à soupe de confiture de figues et 3 cuillérées à soupe de beurre fondu. Mélangez les ingrédients avec une cuillère en bois: la pâte ne doit pas être parfaitement lisse. Ajoutez des noix concassées, environ 50 g, une petite poignée. Ajoutez 2 petits suisses et un demi-verre d'eau. mélangez.

2- Tamisez 250g de farine, 1 cuillère à café de cannelle moulue et 2 cuillères à café de levure dans un récipient. Incorporez ensuite progressivement ce mélange à la pâte, puis répartissez le tout dans 6 moules à muffins. Saupoudrez légèrement de sucre en poudre avant de faire cuire les moufflets 30 minutes au four.

Tenir un blog permet de s'améliorer en cuisine, mais attention, les progrès sont fulgurants: avant, la plupart de mes idées aboutissaient à des crêpiaux et autres glutiaux, et maintenant, c'est comme si tout était facile!
MERCI LA BLOGOSPHÈRE!
Pleine de confiance, j'ai déjà prévu de retenter la tortilla! Ouééé!

Attention, fin du suspense express: a y est, j'ai réussi ma première tortilla.

43

Pour ceux qui ont zappé les épisodes précédents, j'avais bien raté mon premier essai en voulant absolument faire une tortilla dans un wok, heu heu, même pas téfal en plus! Pas de téflon, non! Trop facile! Donc, échec total.
Alors, pour le plaisir de citer la source de ma recette, que j'avais trouvée chez le mirifique Dorian, je me devais de retenter. Et voilà qu'en respectant les proportions et les ustensiles préconisés, incroyable, mais ça marche!

Ceci remet-il en question la rebelle attitude? Bien sûr que non!

J'ai retenté la tortilla car il me restait des pommes de terre à peine assez cuites, mais trop belles:

6

une fois coupées en lamelles, je les trouve toujours aussi belles:

7

Le plus jouissif dans la préparation de la tortilla, c'est de retourner la bête à mi-cuisson. Ca fait peur, car on imagine très bien la tortilla finir sa retournaison sur le sol de la cuisine! Mais c'est le genre de challenge qui vous fait vous sentir vivante, vers 20h30, entre la gazinière et le plan de travail. Attention, je retiens mon souffle, je me lance... Et c'est goagnéééé!
Cette victoire m'a mise en joie, et j'ai ensuite retourné la tortilla une bonne dizaine de fois, pour le plaisir.

2

Pourquoi associe-je ces deux mets: muffin et tortilla?
Il me semble que ce sont deux incontournables de la sphère blog: des genres de classiques absolus qui reviennent, régulièrement réinventés, réinterprétés, chez tous mes amis: ah oui, j'ai décidé que tous les bloggeurs, commentateurs et lecteurs étaient mes amis pour la vie.

1

Une fois cette réflexion apparue à la surface de ma conscience, je me suis demandée quelles autres recettes constituaient les classiques absolus des bloggeurs et bloggueuses, et me sont venus à l'esprit: les macarons, le lemon curd, et comme légume culte: l'aubergine. Si vous pensez à d'autres classiques, d'autres invités réguliers de nos cuisines, je vous invite à les citer en commentaire, ainsi ce post passera à la post-ÉRITÉ (hou hou) pour tout nouveau blogger en quête d'information pratique. Pour ma part (DE TARTE, hou, hou), je me sens comme un poisson dans l'eau après un mois de présence: blogger c'est trop super!

Bises à tous et à toutes!