IMG_0020

Ce matin, il fait beau, c'est encore l'été pour longtemps, allez, c'est sûr!

IMG_0021

Mais on ne peut pas vivre que de soleil et d'eau fraîche: dimanche, c'est jour de viande.
Tout a commencé hier: vite fait, en passant dans ma petite surface alimentaire de quartier, je vois des foies de volaille en promotion, et là j'ai les crostini de la recette de Nawal qui m'appellent: "fais-nous, fais-nous!"

IMG_0015

C'est une super recette! Moi qui ai un rapport ambigu aux foies de volaille, que je situe entre le foie gras (j'adore) et le foie de veau (je déteste), je me retrouve souvent à y renoncer, de peur d'en avoir trop à manger, si je n'aime pas la recette. Monsieur guépard, lui, il adore ça, alors en fait ce n'est jamais perdu. Mais je cherchais encore la recette qui arrêterait de me faire hésiter, et là, avec le vin blanc, j'ai fait banco! La texture est top, le goût est fin, on ne sent pas la "forte fadeur" du goût du foie, si vous voyez ce que je veux dire, relevée par les câpres, l'oignon et le vin blanc. Bonne touche de fraîcheur de la tomate crue, utilisée comme dans l'ossobuco je trouve. De quoi bien commencer la mi-journée, version tartine pour moi et gros sandwich pour monsieur guépard. Epilogue: j'ai trouvé les foies encore meilleurs refroidis.

J'avais lu avec attention le post de Gracianne qui retrouvait ses enfants après deux semaines d'éloignement, et qui leur avait préparé des tomates farcies. Excellente idée pour un dimanche, jour de famille, même si on n'en a pas sous la main! Pour l'occasion, je pensais faire mes tomates farcies à la merguez, car monsieur guépard est merguezologue. Je pensais m'inspirer de la recette de Gracianne, pour le plaisir de changer, en remplaçant juste la chair à saucisse par la chair à merguez. Mais entre temps, Salwa me fait baver devant ses boulettes de viande à la menthe et au chèvre (magie!) (je n'ai toujours pas refermé la bouche au fait). J'imprime les deux recettes, je les patafixe côté à côte sur mon mur bleu, et je mixe:

Déjà, la base: les merguez de compétition pour spécialiste:

IMG_0016

Ensuite, les tomates roma:

IMG_0024

la farce mix:
pour 8 tomates:
5 merguez
100g de bœuf haché
1 oignon finement haché
1 gousse d'ail écrasée
1/4 de bûche de chèvre écrasée avec un peu de jus des tomates et de l'huile d'olive
30g de parmesan
l'intérieur des tomates
1 c à café de moutarde
thym
sel poivre.

Evidez les tomates avec une cuillère à soupe.
Récupérez la chair des merguez (c'est rigolo à faire: il suffit d'inciser le bout de la merguez et de pousser la farce)
Mettez-la dans un cul-de-poule avec le reste des ingrédients, mélangez intimement pour obtenir une belle farce souple:

IMG_0017

Allumez le four th 7. Mettez un peu de riz au fond du plat de cuisson. Farcissez les tomates. Déposez-les sur le riz, et au four pour une heure. Comme les tomates roma ne rendent pas d'eau, j'ai arrosé plusieurs fois en cours de cuisson pour que le riz cuise: il est censé éviter aux tomates de baigner dans leur jus, mais au final, c'est ce riz parfumé que je préfère dans les tomates farcies!

Le résultat:

IMG_0023

C'est bon hein, y a pas de sercret, quand tous les ingrédients sont bons, sur une bonne base classique qui a fait ses preuves, ben forcément, c'est bon! La farce mix est subtile, moelleuse (grâce aux deux fromages), plus que celle que je faisais avant: adoptée!

IMG_0026

Voilà, les tomates farcies un peu plus orientales que d'habitude. Remarquez, j'ai du mal à comparer, ça fait longtemps que je n'en ai pas mangé farcies à la chair à saucisse, car les tomates farcies à la merguez sont devenues au fil du temps mes classiques.